Prix de L’Autre Edition : et le gagnant est…

Comme le disait David Foenkinos « Pire que de ne pas être publié, il y a de l’être dans l’indifférence générale. C’est le lot de la plupart des auteurs » C’est pourquoi Edilivre, BoD, Publishroom, Société des Ecrivains et Publibook se sont associés pour créer un prix littéraire mettant en lumière le talent d’auteurs méconnus.

Pour cette première édition, le jury a récompensé, au cours d’une soirée réunissant plus d’une centaine de personnes du milieu de l’édition et de la culture,

Dawoud Saadoun,

Pour Un jour particulier, publié chez Edilivre.

Ce récit bluffant mêlant intrigue policière et romance nous embarque dans une aventure hors du commun qui nous fera voyager de Paris à NewYork en passant par Batna en Algérie.

Guy Birenbaum ne s’était pas trompé en tweetant : « Cher @Dawoud_Saadoun, je lis en ce moment votre livre, avec bien trop de retard. Je prends énormément de plaisir à sa lecture. À suivre… »

La suite est donc la victoire de ce Prix de l’Autre Édition.

Un livre haletant :

Toutes les télévisions du monde annoncent le décès de l’ennemi public numéro un des États- Unis. Ce même jour, David Goldman a rendez-vous avec son amour de jeunesse à l’aéroport de Newark Liberty, New Jersey. Une femme qu’il n’a jamais cessé d’aimer et qu’il n’a pas revue depuis plus de dix ans. Alors qu’elle se trouve encore à Paris, embarquée dans un vol Air France à destination de New York, Caroline lui envoie un message pour le prévenir du décollage imminent de l’avion. Ce dernier arrive bien à heure prévue, mais elle… n’arrivera jamais.

Dawoud Saadoun, un auteur toujours en mouvement :

Originaire de la Drôme, Dawoud Saadoun est diplômé d’une maîtrise en histoire contemporaine et d’un master en sciences de l’éducation. Grand admirateur d’Albert Camus, il se passionne pour la littérature à l’adolescence après avoir découvert L’Étranger et Noces. Après avoir travaillé pendant plusieurs années pour l’Éducation nationale, il décide de partir vivre le « Rêve américain » et s’envole pour les États-Unis. Attiré par New York depuis l’enfance, il y pose ses valises en 2010 et décide de se consacrer à l’écriture. La ville l’exalte et lui fournit l’intrigue de ce premier roman qui se déroule en grande partie dans « la ville qui ne dort jamais ». Amateur de cinéma et de mythologie, il y puise l’inspiration de son Jour particulier.Image 16-06-2016 at 19.06

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *